21 janvier 2008

Résumé – NTV Au Corner (2) : 3 – 1 : Crédit du Nord (2)

Merci à Coach J pour avoir pris le temps de résumer le match de samedi.

En ce doux samedi d’hiver, nous avions un match de coupe Challenge 3M à boucler contre Crédit du Nord, et nous l’avons fait grâce à une laborieuse victoire par 3 buts à 1. Dès leur arrivée au stade, Crédit du Nord semblait plus avoir mal aux dents qu’autre chose, puisqu’en ton de chambrage et avec une pointe se snobisme, ni les vestiaires ni le terrain ne convenaient à ces messieurs qui, une fois sur le terrain, ressemblaient plus aux acteurs du film « Space Cowboys » qu’à des guerriers style « Braveheart », tant la moyenne d’âge était élevée en face de nous.

Le match débuta sur les chapeaux de roue pour la NTV puisqu’après 10 minutes de jeu, Richard et Flo se chargeaient de donner l’avantage à la NTV en convertissant 2 actions rondement menées et surtout mal appréciées par la défense adverse, qui jouait à 100% le hors jeu. Seulement voilà : la fâcheuse tendance (syndrome ?) de la NTV de se reposer sur un score ample et un avantage confortable toucha cette fois-ci l’équipe 2. Au lieu de prendre le jeu à son compte, la NTV commençait à vouloir gérer, s’embrouiller, marquer vite et encore plus (mais sans construire, donc par un jeu surtout axial) et à prendre conscience de la différence de niveau qui séparait les deux équipes.

Qu’à cela ne tienne, c’est Crédit du Nord qui prit le jeu à son compte, et qui parvenait à réduire le score vers la 25ème minute, d’une superbe frappe qui lobe à moitié Alex, peu en rogne en cet après midi. Le placement impeccable de l’adversaire créait d’énormes difficultés à la NTV, mais c’est surtout le manque de rigueur arbitral, ainsi que la condescendance de l’homme en noir (en jaune en l’occurrence) vis-à-vis de Crédit du Nord (sans doute pour compenser la différence de générations qui s’affrontaient au Pershing en ce samedi ?). En effet, avant la mi-temps, un « retraité », en position de dernier défenseur, se jeta sur Richard et l’agrippa, et même en se débattant farouchement, notre attaquant ne put se défaire de celui-ci pour courir marquer au but. Le carton jaune nous laissait à tous un gout amer et des sourires crispés…

Pire, en deuxième mi-temps : l’arbitre assistant de Crédit Nord, qui fût très bon en première période (sans doute gêné par notre présence juste derrière lui) profita du changement de côté pour aller jouer les « chefs de gare » du côté opposé. Autrement dit, hors jeu ou pas, le drapeau se levait constamment et je ne suis pas arrivé à compter le nombre d’occasions annulées injustement, tellement il y en eut…

Sur le match, la mascarade continuait : la NTV ne parvenait pas à développer son jeu et à dominer l’adversaire, malgré de bonnes phases avec des occasions dangereuses. Plusieurs fois, le KO fut proche (Flo qui n’avait pas assez mangé, Patrick qui touchait la barre, Nassim, Xavier et Richard qui ne cadraient pas) mais n’arriva qu’en toute fin de match, avec Flo qui part droit au but, subit un attentat de la part du gardien adversaire sorti à sa rencontre, et Richard, qui avait bien suivi, s’en va marquer dans le but déserté.

Sans l’art ni la manière, la NTV s’impose donc 3 à 1 et se qualifie pour le tour suivant. Certes, plusieurs facteurs ont été préjudiciables (arbitre, terrain, méconnaissance des partenaires) mais la prestation fut calamiteuse, Coach J s’étant tut pendant le dernier ¼ d’heure, faute d’une once d’écoute de la part des acteurs du match.

A noter aussi un match à blessures : Renaud sorti au bout d’1/2 heure de jeu (remplacé par Alexis) et David est out pour une ou deux semaines minimum après s’être fait ruiné la cheville par un adversaire (remplacé par Stéph R).

Les notes :

Alex (5,5) : assez peu sollicité, il ne realise pas un mauvais match mais n’est pas là sur le but et ne communique pas ou peu dans sa surface. Copie à revoir pour la prochaine fois…

Hakim (5) : entré en cours de jeu et placé en milieu offensif, il reçut très vite pour consigne de revenir en milieu défensif… ce qu’il ne fit que très rarement. Gros déficit physique, à travailler…

Benoit (6,5) : à un poste d’arrière gauche, il a bien dédoublé avec Patrick, mais avec trop de discrétion, même si son travail défensif a été irréprochable.

Stéphane R (-) : peu de temps en jeu, il a assuré la fin de match en défense centrale.

Flo (4) : peu en confiance, il a plus râlé que joué. Il a surtout raté un caviar (pas de force dans la frappe) et beaucoup tenté avec trop peu de réussite à la clé. Doit se ressaisir pour la suite, où la NTV aura grand besoin de lui !

Richard (6,5) : 2 buts et… un drop! Sa présence dans les airs compense son manque de lucidité devant le but, lorsqu’à 6 mètres des buts, il trouve le moyen de frapper 5 mètres au dessus… Match raisonnable toutefois.

Alexis (6,5) : il a fait du bien au milieu car c’était la pierre angulaire et le repère de la défense centrale en premier rideau. Presque toujours à son poste, il a même tenté d’attaquer parfois (des hors jeu imaginaires lui ont été attribués…)

Nassim (5,5) : en tant que joueur de couloir, on se doit de rester dans le couloir… Nassim ne le fait que trop rarement, et c’est dommage car le peu de fois qu’il l’a fait, il y a toujours eu danger. Exemple : le premier but, où il part dans le dos de la défense pour offrir le but à Richard.

Patrick (6) : bien en jambes, il a débordé à gauche mais n’a été que trop peu servi par ses coéquipiers. Il avait tendance à descendre arrière gauche en fin de match, et s’agaçait sur des décisions litigieuses de l’arbitre. Frappe sur la barre au registre, qui méritait le but.

Lyes (5) : 45 minutes de grande discrétion même s’il a essayé de se rendre disponible. Il a voulu jouer offensif et en a oublié souvent le travail défensif. Est sorti pour cause de boulot.

David (5,5) : sorti blessé en fin de match, le capitaine a essayé de tenir un poste qui n’est pas le sien. Il lui manquait de l’autorité pour placer ses coéquipiers en défense, mais s’est montré parfois décisif sur ses interventions (je vous laisse deviner l’une d’entre elles…)

Renaud (4) : trop peu de temps en jeu pour être jugé, mais il doit travailler pour faire valoir son poste de milieu défensif, où il a été moins en verve qu’en défense centrale lors des autres matchs.

Erwan (5,5) : discret mais accrocheur, il n’a pas toujours fait les bons choix, ce qui lui a valu de perdre parfois le ballon en zone dangereuse. Il arrivait néanmoins à se refaire peu après. Bonne et utile présence physique.

Xavier Didox (5,5) : un peu perdu en défense centrale, il a été dépassé en seconde période, mais a bien tenu pendant la première. Exhibition mitigée donc, ce poste est encore à travailler.

L’homme du match : le « vieux aux cheveux blancs », qui a essayé d’obtenir des faveurs (sexuelles ?) de Richard en lui montant dessus…

Le Casper : l’arbitre, qui justement n’a pas fait son travail, en n’expulsant pas le « retraité » et en inventant parfois des hors jeu imaginaires… N’a presque jamais été neutre.

Le boulet : l’arbitre assistant de Crédit Nord, l’homme aux deux visages… et aux deux mi-temps.

L’homme du match : Flo, pour qui on va se cotiser pour lui acheter à bouffer !

Les moments clés : Richard y est dans le positif et le négatif.

1- Suite à une passe dans le dos de la défense centrale, Richard s’engouffre dans un boulevard laissé libre… mais il se sent tellement lourd qu’il a du mal à faire 3 mètres. Normal : un papi de 50 balais était sur lui, l’empêchant d’aller battre le gardien. Alors que tout le monde croit à la biscotte à la fraise, l’arbitre décida de ne pas y mettre de confiture et en sort une nature… Toute la NTV est sidérée de cette décision…

2 – Première mi-temps, il y a 2/1, Richard reçoit un ballon à environ 6 mètres des cages, et après avoir déjà planté un but ¼ d’heure plus tôt, se voyait déjà en fêté un autre… Il aurait plutôt pu fêter 3 points pour le XV de France, puisqu’il expédie le ballon en cloche à 5 mètres au dessus de la barre…

1 commentaire:

  1. Nickel le compte-rendu, je m'y suis cru.

    J'ai limite ressenti un côté thérapeutique à l'exercice, comme si tu avais frôlé la crise de nerfs samedi...

    RépondreSupprimer