21 avril 2008

Cayzac Démissionne

Le président du Paris-SG Alain Cayzac a remis lundi sa démission aux actionnaires du club, et celle-ci a été acceptée.

Cette décision couvait depuis la réunion de crise qui s'est tenue dimanche au Parc des princes avec Sébastien Bazin, représentant de l'actionnaire principal Colony Capital, et Paul Le Guen, l'entraîneur également sur la selette.

Ce changement de direction intervient à quatre journées de la fin du Championnat alors que Paris est actuellement relégable (18e) avec trois points de retard sur le premier non-relégable Lens.

4 commentaires:

  1. C'est beau d'assumer jusqu'au bout...M. fou le psg dans la merde, et à 4 journée de la fin, alors que son club est au plus mal, il se barre...C'est beau...

    Peace

    RépondreSupprimer
  2. En voila un qui n' a pas vraiment compris l' objet de la démission . Pour ta gouverne , il ya eu réunion de crise a l' issue de laquelle a été décidé par les décideurs bazin , butler de changer quelquechose . Cette chose déresponsabilisait notre cher cayzac et le réduisait a un simple rôle de pantin . Même si c' est à un moment délicat , il faut savoir se retirer au moment opportun.Rester au psg pour ne plus avoir aucun pouvoir en tant que président en plus , je pense qu ' il a bien fait de partir même si c' est triste car malgré les résultats catastrophiques , au moins c' était un vrai président qui kiffait le club et pas un de ces mercenaires présidents, hommes d' affaires avant tout et ne comprenant rien au football . Le chantier de la reconstruction du psg étant tellement énorme , il en a fait les frais plus tôt que prévu .Encore et toujours à reconstruire .Celié

    RépondreSupprimer
  3. entre nous, on s'en fout, non? du moment que Cailliez reste le président chez nous...
    Alex, continue d'animer si sincèrement ce blog, ça fait plaisir à voir. un peu de pub pour mon blog visant à retourner la majorité à Vincennes dans l'optique d'avoir le synthé après les prochaines municipales ne seraient pas de refus.lol

    RépondreSupprimer