18 avril 2008

PSG - Dissolution des Boulogne Boys

Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'Intérieur, a annoncé jeudi qu'elle avait décidé la dissolution de deux groupes de supporters, les Boulogne Boys (Paris-SG) après l'affaire de la banderole injurieuse du Stade de France, et la Faction (Metz) après des incidents lors de Lyon-Metz du 23 février.

Ces décisions, «je les ai voulues à la fois rapides et fermes», a assuré la ministre (photo AFP). «Elles sont la démonstration de ma détermination (et) je suis décidée à combattre toutes les formes d'insécurité et de violence dans le sport», a-t-elle poursuivi.
Si, «depuis 1995, beaucoup de progrès ont été faits dans la sécurisation des événements, notamment grâce aux interdictions de stade, les sanctions seront encore durcies dans le projet de Lopsi (Loi d'orientation et de programmation de sécurité intérieure) que je présenterai bientôt au Parlement», a-t-elle promis. Saisie le 4 avril, la Commission nationale consultative de prévention des violences lors des manifestations sportives s'est réunie mercredi.

Elle a «rendu un avis favorable» à ces dissolutions, selon Mme. Alliot-Marie. Cette dernière a rappelé que le 29 mars, lors du match Paris-SG - Lens, une banderole «incitant à la haine et à la provocation (avait) été déployée au Stade de France», et que cet acte «faisait suite à de très nombreux incidents survenus lors de cette saison et au cours des saisons précédentes» concernant cette frange de «supporters du PSG, membres de l'Association des Boulogne Boys».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire