10 avril 2014

Résumé Ntv 1 / Franprix 1 par Sofian B (6-1)


Alors que les deux clubs s’affrontent depuis plusieurs semaines sur le terrain des commissions de la Ligue, le football reprend ses droits en cet après-midi caniculaire au Parc des Sports du Tremblay.

Match capital entre deux équipes à la lutte pour le maintien en DHR et qui restent chacune sur une défaite la semaine passée.

Le Président haranguait ses hommes dès la veille par une déclaration SMS poignante au groupe convoqué : motivation pour sauver le club, honneur pour représenter nos copains esquintés, détermination pour renvoyer notre adversaire en division inférieure.

Les coachs donnent le ton, premiers arrivés dans un vestiaire préparé aux p’tits oignons, maillots fièrement brandis (nous y reviendrons).

Les joueurs arrivent par wagons et se préparent sérieusement au rythme des anecdotes croustillantes de la soirée Champions League de mercredi « Quelqu’un a libéré Alex du Corner ? » « Je crois qu’il joue encore au 4 21 dans son pastis… »

Le Jay et Aurélou, auteurs d’un avant-match musical de haute volée, sont les leaders d’un escadron remarqué de supporters composée de Bruno et Vince, venu gambader dans le coin avant de profiter de la douche chaude : « ba alors les mecs ça fait une heure que je joue moi ! ».


Il est temps de rentrer définitivement dans le match lorsque l’arbitre dévoile le maillot de nos adversaires du jour, copie conforme manche longue double coton de l’uniforme de la NTV.

Roro et Mowgly partent accélérer leur échauffement en quête d’un nouveau déguisement.

Le temps passe, la compo tombe : le désormais classique 4-3-3 de la NTV avec un groupe quasi au complet, diminué seulement par quelques pépins physiques.

Alex M dans les buts, la charnière centrale Lyes-Steven, nos latéraux Azdin et Capitaine Nico, le retour de Roro dans l’entrejeu avec Hakim et Sofian, Djelloul et Oliv M sur les côtés, Yous en pointe. Les expérimentés Ju P et Karim complètent le groupe, accompagnés d’un Mowgly amputé d’une cuisse.

Les coachs lancent la causerie, lorsque se fait entendre un « mais il est où Azdin au fait? » « Apparemment il a pris le bus dans l’autre sens… et Djelloul il met le giro il arrive »

« Ah il est pompier ? »

« Nan c’est une ambulance… »

La NTV est prête à honorer ses couleurs, c’est une évidence.


Echauffement express, arrivée des tuniques roses et noires, défilé devant le délégué déplacé pour l’occasion et le trio d’arbitres, le coup d’envoi est donné.


Dès les premières secondes, la New Team confisque le ballon et s’installe dans la moitié de terrain adverse. Premiers caviars de Roro, premières offensives repoussées par l’imposant et solide gardien adverse, première frappe (on y reviendra) au-dessus. La défense est impassable et relance proprement, les latéraux poussent fortement et bloquent les rares offensives, les milieux récupèrent tous les ballons et organisent proprement, les attaquants sont saignants.

Sur une ouverture parfaite de Roro, Oliv dépose son adversaire et déboule dans la surface ; sa passe façon Ligue 1 appuyée manque de tromper un Yous seul aux 6 mètres mais qui assure le coup et célèbre son but avec ses coéquipiers d’un air à la fois apeuré et soulagé.

Le rouleau compresseur est lancé. Franprix ne touche pas le cuir.

Quelques minutes seulement passent, nouvelle récupération au milieu et la copie conforme de l’action précédente se finit par un centre de Roro à destination de Djelloul que le défenseur central adverse, très inspiré, anéanti en voulant rapporter chez lui le ballon d’un match déjà mythique. Azdin transforme sereinement le penalty, 2-0.

Cette première mi-temps est une véritable démonstration face à un adversaire certes faible mais que la NTV a eu le mérite de ne pas laisser exister. Présence dans les duels, marquage serré, récupération très haute du ballon et jeu à deux/trois touches de balles.

Oliv fait preuve de sang-froid sur une nouvelle ouverture de Roro. La défense, toujours irréprochable bien que très peu sollicitée, s’invite à la fête avec une magnifique transmission de Steven pour Djelloul qui trompe le gardien. Notre avant-centre Yous soigne à son tour ses stats et alourdit la marque juste avant la mi-temps sur une nouvelle galette de Roro, on fire.

Retour au vestiaire, le sentiment du devoir accompli. Djelloul et Lyes se calinent après s’être gentiment pris le bec sur le terrain. Les coachs mettent en garde contre un relâchement et demandent aux joueurs de terminer le boulot.


Une première mi-temps intense a eu raison d’un joueur adversaire ; Franprix reprend à 10.


Le coup de sifflet retentit, la NTV est moins tranchante dans ce premier quart d’heure. Le marquage est plus lâche, compensé par quelques fautes judicieuses, le bloc est beaucoup moins haut avec un milieu de terrain sous la ligne médiane et une défense poussée à reculer par manque de pressing des hommes du milieu et de côté. Les adversaires se mettent à pilonner la défense par de longs ballons aériens, leur meneur se réveille, leur attaquant est plus   
facilement trouvé et a plus d’espaces, les corners se multiplient. Malgré le recadrage des coachs sur le bord du terrain, la NTV est moins présente.

Suite à une faute à l’entrée de la surface, Franprix est tout près d’enlever la toile d’araignée de la lucarne sans une parade monumentale d’Alex dont le ballon repoussé sera toutefois poussé dans les filets. La cleansheet espérée sera remise à plus tard.

Il est temps d’amener un peu de sang neuf et de soulager nos guerriers méritants ; Karim entre arrière gauche à la place de Djelloul, Azdin monte d’un cran, Ju P poste pour poste remplace Hakim.

La NTV reste toutefois dangereuse et est capable par à-coups d’enchainer les passes tant réclamées par les coachs ; nouvelle frappe (on y revient donc) de Sofian, qui mettra 5 rebonds avant d’arriver péniblement dans les bras du gardien ; entrée remarquée de Mowgly qui se dégourdit en multipliant les courses et appels ; récupération de Karim derrière, tout se passe à une touche, transmission pour Sofian qui trouve Roro, en profondeur pour Oliv qui fusille le gardien. 6-1, score final.


Les notes du match :

Alex M (7) : match plutôt tranquille pour son retour avec l’équipe 1. Pas vraiment inquiété, il a fait preuve de dégagements sereins et sort une superbe parade dont il a le secret. Une ou deux relances  kamikazes sur ses latéraux, made in Alex.

Lyes (7,5): propre dans ses interventions, il a gagné la plupart de ses duels aériens et au sol. A constamment cherché à relancer calmement (parfois trop au goût de certains, pour rappel, le câlin à la mi-temps), en passes courtes pour ses milieux. A su décrocher en seconde mi-temps lorsque l’adversaire jouait long. Un match solide et intelligent.

Steven (7,5): retour attendu de Steven au sein d’une charnière centrale qui a fière allure. Sens de l’anticipation,  impassable, dur sur l’homme, il a parfaitement su faire remonter le bloc par ses montées incisives balles au pied dont l’une a amené directement un but. Un retour gagnant et un beau coup de coude.

Azdin (7): offensif comme à son habitude, il a beaucoup apporté dans son couloir et a bien combiné sur son côté avec Sofian et Djelloul en première mi-temps, poussant son adversaire direct à jouer très bas. Auteur de son deuxième but en trois matchs et d’une magnifique Nakata en seconde période.

Nico (7): le capitaine de la NTV a parfaitement mobilisé ses troupes et recadré ses hommes. Une première mi-temps exemplaire où il s’est appliqué à faire de son couloir un rempart infranchissable. Plus sollicité en seconde période, il a parfaitement maîtrisé les accélérations de son adversaire.

Hakim (7): la sérénité au poste de sentinelle. Il a soulagé sa défense tout au long du match et joué simplement vers ses milieux. Très présent au marquage et dans les duels. Quelques belles sorties offensives à son actif.

Sofian (7): présent à la récupération et au pressing, il a quadrillé le terrain pour alimenter et combiner rapidement et simplement avec ses compères du milieu.

Roro (8,5): Man of the match. Pour son retour dans le trident du milieu, il évolue un cran plus haut dans l’organisation, à la création. Il a été la première rampe de lancement de la quasi-totalité des offensives de la NTV. Très peu de déchet technique, très en jambes, de belles combinaisons en une/deux touches et une justesse qui le créditent de 3,5 passes décisives.

Djelloul (7, 5): comme à son habitude, il a usé la défense par ses appels incessants, son pressing de tous les instants et ses percées sur les côtés. Il n’a pas hésité pas à venir soulager son latéral défensivement, soigne ses stats en claquant un joli but et s’anéanti lui-même une belle occasion de doublé par un « J’aiiiii » de toute beauté, seul dans la surface.

Oliv M (8,5): a su parfaitement exploiter les espaces entre les lignes pour mettre à mal une défense qui a souffert sur chacune de ses accélérations dans la profondeur et le long de son couloir. A fait preuve d’un réalisme glacial sur ses quelques occasions qu’il a transformées. Un gros match d’Usain.

Yous (8): deux buts pour l’avant-centre de la NTV résument un match sérieux et plein de lucidité. Très peu servi et sollicité, il a su être patient, joué intelligemment et simple avant d’être récompensé par son positionnement et ses appels. Il attend toujours la passe d’Oliv.

Karim: une rentrée sérieuse ponctuée d’interventions propres et de relances justes. Rassurant dans ses interventions, il est à l’origine du seul but de la seconde mi-temps.

Ju P: propre, bien placé, juste dans ses passes, a parfaitement pris le relais d’Hakim.

Mowgly: a apporté du sang frais en demandant beaucoup de ballons, multipliant les courses et venant soulager ses coéquipiers dans le pressing. Ses quelques accélérations ont montré qu’il était affûté et plein d’envie.
Aure Vinz Bruno Djay : (10) : Merci à vous 4 d'être venu nous supporter.


La NTV a fait le boulot, au cours d’un match très cordial entre les deux équipes, excellemment tenu par un trio arbitral plein de bon sens et de dialogue.

Les Vincennois ont montré qu’ils n’avaient rien à faire dans ces eaux profondes du classement de DHR ; la qualité du jeu entrevu en première mi-temps en dit long sur le potentiel de ce groupe.

L’essentiel est assuré.

Dédicace à nos potes de la 2.
C'était Sofian B pour la gazette ntvéenne


6 commentaires:

  1. Encore bravo à tout le monde pour cette superbe victoire qui ponctue l'élimination èvidente d'un PSG surcoté et d'un puta Barça de mierda !!
    Et merci à Aurelou Goebbels, Bruno Van Der Greistingrout, Vincent Guerinet33 aka je supporte des chèvres et à Djay Get27 pour leur précieux encouragement. On aurait aimé vous voir plus nombreux mais cette victoire elle est aussi pour vous !!
    Allez l'OM à jamais les premiers n'oubliez jamais ça !!

    El commandante Mowgly

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations les mecs, vous avez fait le boulot. En espérant un maintien rapidement assuré. J'essaierai de venir vous voir d'ici la fin de saison. Allez paris, à jamais les seuls à rendrent à ce point rageux le pauvre mowgly

    Tkt pas pti mowgs, tu pleureras en encore l'année prochaine, et celle d'après, puis la suivante, puis la suivante. .........

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique résumé !
    Merci a vous Messieurs pour cette belle prestation et ce résultat bien mérité !
    Un certain regret de n'avoir pas assisté a cette confrontation mais vu les conditions ce n'était vraiment pas possible pour moi...
    Le coeur était bien la et j'ai surkiffé d'apprendre le résultat ! :) :) :)

    RépondreSupprimer
  4. Très bon résumé ! Merci Sofian et Merci à tous les présents d'avoir lavé l'affront et répondu de la meilleure des manières à nos adversaires. Dédicace aux Blessés de l'Equipe Réserve.

    RépondreSupprimer
  5. Génial ton résumé mec, tu aurais pu me mettre 10 quand même, je pense avoir fait le meilleur match de ma vie, Oliv lache ta ballleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    JYL

    RépondreSupprimer
  6. Joli résumé Sofiane ;) Par contre:

    "Il attend toujours la passe d’Oliv."

    Dois-je rappeler le caviar que j'ai mis à Youss sur le premier but qu'il, soit dit en passant, a célébré apeuré et soulagé car il attendait la validation de l'arbitre. Il a en effet trouver le moyen de se faire bâcher par le goal en étant à 6m des cages. Heureusement la ballon avait franchi la ligne.

    Au passage je fais quoi des maillots roses pour les matchs de ce weekend ? Quelle équipe va s'en servir ?

    RépondreSupprimer