20 septembre 2014

Résumé du match NTV-AC 1 / Communaux Maisons Alfort 1


Pour résumer ce match, que dire ? Allons droit au but.

Entre la semaine passée et l’incroyable seconde mi temps, voici encore un remake d’un fin heureuse.

Le point commun : évidement, le 12ème homme. En tant que capitaine du jour, je ne peux pas commencer mon résumé de match sans avoir une grosse pensée à l’ensemble de nos supporters, majoritairement des joueurs de l’équipe 2, mais pas seulement. Des absents, des blessés, des non-convoqués, des femmes de joueurs, tous à chanter, crier pour croire à un miracle…c’est beau J !
Un grand coup de chapeau à vous tous, vous nous avez donné le troisième souffle improbable et vous y êtes pour beaucoup dans ce début de saison heureux….

Merci pour ce soutien infaillible, sachez qu’on a tous conscience de la chance de vous avoir !!!!

Après cette introduction, difficile de ne pas savoir l’issue de ce match….quoique pas sûr en fait.
On commence donc dans le vestiaire avec l’annonce des compos d’équipe. Les remplaçants de la semaine passée sont titulaires, et les coachs nous concoctent une tactique jamais vu : un 3-6-1 ! Si si, vous lisez bien !! Un 3-6-1, seul Stouffy a déjà joué de cette façon sur PES !!!

Passons sur le terrain. Je tente d’haranguer mes partenaires juste avant le match pour qu’on montre qu’on joue chez nous mais rien qu’en voyant et serrant les mains de nos adversaires lors de la présentation des équipes, le constat est dur. Leur onze joueurs sont déjà en nage, genre pas une petite goutte de transpiration, non, des bonnes grosses goûtes, un maillot mouillé et un regard qui ne trompe pas. Bref, ils se sont échauffés, looose.

Ce qui devait arriver arriva, 10 min de jeu, long ballon de l’équipe adverse au milieu de nos 3 défenseurs centraux. L’attaquant non pressé se joue de l’un, accélère, dépose tout ce beau petit monde et s’en va batte Alex. Dur. La NTV se reprend, difficilement cependant, en abusant du jeu long à destination de Djelloul, trop isolé. On essaie peu à peu de passer par les relais, et l'équipe se crée de bonnes situations grâce aux nombreux débordements de Nico à droite et Olivier à gauche. 5 ou 6 situations dans la surface, des centres ne donnant rien. La NTV joue mieux.

Après un triangle magnifique en 1 touche de balle, Miki est lancé seul, le gardien sort très maladroitement (en sautant bizarrement), Miki n’a plus qu’à lobber / dribbler ou même tirer à terre pour marquer. Il envoie la balle sur le terrain d’à côté…Horrible.
On se rapproche de + en + des cages adverses, grâce à du jeu court, la NTV trouve désormais ses relais (Hakim / Miki et Mowg’s) et la NTV est récompensée grâce à son éternel poundé qui se fait faucher dans la surface.

45ème minute, idéal pour revenir dans le match. Steven tient absolument à tirer. Lorsqu’il s’élance, on comprend qu’il y a un problème….sourire aux lèvres, dégaine chelou (des petits tapages de pied inutiles en début de course) et corps en arrière. Oui, il a confondu de sport. Il veut clairement mettre la balle le plus haut, le plus loin possible. La balle passe sans déconner à 20 mètres de la transversale en hauteur et au moins le double sur le côté…tellement incroyable qu’on se dit qu’il a vraiment voulu….
Moral dans les chaussettes, la mi temps pointe son nez. Néanmoins, au vue des 25 dernières minutes, le discours est positif et cohérent : on va revenir dans ce match.

On revient à un 4-4-2, le malheureux Steven en fait les frais (en même temps, vu son pénalty, comment peut-il en être autrement…) et Roro rentre.
Malheureusement, on est punis au bout de 30 secondes en seconde période. Encore un ballon entre nos défenseurs, Oliv veut sauver la baraque et percute Alex pendant que l’attaquant met son pied au dessus de ce petit monde. 2-0, très dur….
La NTV n’abdique pas et remet le bleu de chauffe. Abusant un peu trop de ballons longs, le capitaine essaye tant bien que mal d’insister sur les relais (phrase qu’il a dû répéter à peu près 78 fois dans l’après-midi, sympa les gars, mais si vous voulez me mettre à l’école des fous et devenir débile, prévenez moi !!!!) qui est le discours des coachs à la mi-temps. Raf / Soso sont libérés rapidement du banc de touche en lieu et place d’Azdin et d’Hakim. Les supporteurs sont là, ne lâchent rien, entonnent des chants malgré ce score contre leur préférés.

La domination Ntvéene est totale. Djelloule réussit à imiter Steven et tue un second pigeon autour du stade alors qu’il était en bonne position. La NTV pousse. Mais laisse quelques espaces derrière et on proche du chaos quand Alex nous sauve la baraque sur un face à face.


70ème : La NTV est enfin récompensée sur un mouvement côté droit et Nico (et ses 18 km parcourus….) qui bénéficie d’un jeu Mowg’s / Miki et qui centre vers Djelloule dans la surface. D’une magnifique feinte de frappe / crochet, Djelloule se met sur son pied droit et croise une frappe imparable. 2-1, on y croit.

La NTV balbutie quelque peu son football car croit en ses chances. C’est désorganisé sur le terrain et cela va d’un but à l’autre. On sent les adversaires en difficulté physiquement.

Nous, on marche sous l’eau, on ne sent pas les efforts, poussés par son public hors pair qui nous fait oublier tout. Les corners s’enchaînent, Raf s’essaie à la frappe de peu à côté, Djelloule profite d’un coup franc à 20 mètres pour faire une passe au gardien, au grand dam du reste de l’équipe qui souhaitait voir tirer celui qui avait été désigné dans le vestiaire. Mais il n’en est rien. On est tous portés par ce grain de folie, l’envie de bien faire, de faire plaisir à nos supporters.


Nico déborde de nouveau, servi par Mowg’s qui le voit de l’autre côté du terrain, le gardien tente le tout pour le tout et sort loin de sa surface. Ce dernier arrache du bout du pied en taclant désespérément le ballon qui rebondit sur le tibia de Nico et s’en va mourir aux 6 mètres. Pour quelques centimètres…que dis-je, quelques millimètres, on y était presque, il n’y avait plus qu’un but vide.
Encore un mouvement conclu par une reprise acrobatique superbe de Djelloul, le ballon prend la direction de la lucarne mais non, le gardien adverse s'envole telle une gazelle pour l'enlever du bout des doigts...




Le temps passe, l’arbitre annonce les quelques dernières minutes de jeu. Les adversaires prennent leur temps, de manière limite parfois. Heureusement, on a des joueurs qui ne calculent pas et vont chercher les ballons, des supporters complètement derrière nous à l’image de Julien S, qui, une clope à la main, une bière dans l’autre, s’en va multiplier les sprints sur le terrain d’à côté pour ramener le ballon. Incroyable !


Youss coupe tous les ballons adverses tel un libéro avec 20 ans d’expérience. Nos adversaires s’énervent mais le temps passe inexorablement.


Côté droit encore, Mowgly se fait accrocher à 40 mètres des buts, couf Franc ouvert,  94ème.  La capitaine ordonne à tous ces joueurs de monter, à la grande surprise de ce même Julien S qui me trouve bien seul au milieu de terrain. Qu’importe, quitte à en prendre une troisième sur le contre, c’est le dernier coup Franc.




Les supporters y croient, nous encouragent, chantent la gloire de notre équipe (qui perd je le rappelle…) Et voilà, l’inexplicable se produit. Coup franc de Miki (cette fois, Djelloule l’a laissé tirer J) au deuxième poteau qui lobe le gardien. Olivier S est en embuscade. Après un match héroïque, se trouvant souvent seul face à 2 joueurs, il sent que c’est pour lui. Il dégomme notre gitan national au passage, saute et catapulte le ballon au fond des filets, plus haut que son adversaire direct. C’est beau, on y est, on a égalisé.

Le gitan est au sol, heureux certainement, mais au sol. On est au paradis (je répète, le gitan gémit au sol…), on revient encore de loin.


Engagement, coup de sifflet final. 2-2.  Il est temps de fêter cela avec les coachs, nos supporters que nous tenons absolument à remercier. Nous chantons à leur gloire, nous communions.

Des chants nous accompagnent dans le vestiaire, nous sommes heureux.


Merci à tous J.


Les notes

L’homme du match. Olivier Sevin (9,5) : Quel match !!!! Du côté choisi par les adversaires pour attaquer, Olivier a toujours été face à 2 adversaires. Il gagne 99% de ses nombreux duels aujourd’hui. S’est montré aussi disponible, on se demande encore comment il a pu d’ailleurs, aux avant postes avec des débordements bien sentis laissant sur place ses adversaires. Monstrueux derrière, il  manque de sauver de peu sa défense centrale sur le second but mais ne peut rien et s’en va tamponner Alex en voulant prendre le ballon. Il vient délivrer ses partenaires en s’élevant plus haut que tout le monde. Un match énorme.

Alex (6) : ne peut rien sur le premier but. Sur le second, il est lobé au moment de sa sortie et se fait percuter. Sauve son équipe à 2 reprises. Il lui reste à travailler sa communication et tout sera parfait.

Nico (non noté) : a donné beaucoup de sa voix (pas sympa les gars !!!), a beaucoup débordé sur son côté en première mi temps créant des décalages. A l’origine du premier but avec une passe décisive. Est allé au bout de lui-même. Non noté car auteur du résumé, à vous de juger et de noter (en commentaire ?).

Steven (4) ; Auteur de bonnes relances, Steven est malheureux avec ses 2 compères de l’axe sur le premier but. Peu en danger, il s’en va faire n’importe quoi sur un pénalty. Cela arrive. Mais il va nous montrer beaucoup mieux, surtout compte tenu de ses qualités techniques, nettement supérieures à la moyenne. Sorti à la mi-temps, il n’a pas pu se rattraper de ce loupé. Malchanceux.Note sévère mais loin de son potentiel. Remplacé par Roro.

Lyes (5,5) : Coupable avec ses compères sur le premier but, notre Lyestard a mis un peu de temps à rentrer dans son match. S’est bien repris par la suite mais doit mieux communiquer avec son partenaire de la défense pour éviter des malentendus. De l’envie, comme d’habitude

Youss (6) : Lui aussi coupable sur le premier but, il s’en sort mieux que les autres grâce à une grosse deuxième mi-temps, en coupant de nombreuses trajectoires sur des contre attaques. A l’instar de son compère, doit mieux communiquer avec lui. Pour le reste, on a trouvé son poste. Sa technique permet de bonnes relances, une bonne orientation. C’est son poste de prédilection, à n’en pas douter.

Olivier S (voir ci-dessus)

Azdin (6) : bien placé en sentinelle devant la défense, a contenu les assauts adverses comme il a pu. A joué simplement et a tenté d’orienter le jeu avec succès. Son meilleur poste aussi.

Hakim (6,5) : notre vétéran est toujours présent. Quel sens du collectif ! Peu de touches de balle, il a réussi de belles incursions dans la moitié adverse. De l’impact, de l’envie. Dans la lignée de la semaine passée. Remplacé par Soso

Mowgly (6) : Moins décisif qu’à l’accoutumée, il a proposé des solutions et harangué ses partenaires (mais aussi l’arbitre). A tenté de combiner avec Miki et Djelloule. N’a pas marqué mais toujours aussi important pour l’équipe. Doit renforcer sa diplomatie !

Miki (6) : on a enfin trouvé un tireur de corner et de coup franc capable de respecter les instructions qu’il donne, ça fait plaisir. Pour le jeu, a beaucoup couru pour proposer. Malheureusement, on l’a souvent sauté. Rate une grosse occasion en première, compensée par la passe décisive de la dernière seconde. Sera indispensable dès qu’il sera affûté…

Djelloule (7) : Activité incessante de notre attaquant. De nombreux appels, une combativité de tous les instants et une vraie amélioration sur l’état d’esprit. Buteur grâce à un superbe crochet / frappe, il a permis de faire croire à l’équipe à l’exploit.


A noter l’entrée pleine d’envie des 3 remplaçants Roro, Raf et Soso qui se sont montrés disponibles et ont apporté de la fraîcheur dans les impacts. Absolument primordial pour obtenir ce résultat.

4 commentaires:

  1. 7,5 Nico et merci pour ton résumé et ton état d'esprit.
    Coach V

    RépondreSupprimer
  2. Beau resume nico meme si tu dois avoir les chevilles qui gonflent lol felicitation encore a toute l equipe on a un esprit d equipe et une grinta qui font plaisir a voir on est une bande de pote et sa se ressent sur le terrain kiss les loulou djilax la menace

    RépondreSupprimer
  3. Bravo les mecs pour ce superbe début de saison. Continuez comme ça.

    RépondreSupprimer
  4. Félicitations!! Ça fait plaisir de lire un tel résumé.
    En continuant à se serrer les coudes on peut aller loin

    RépondreSupprimer