22 octobre 2014

Résumé AXA sport 2 / NTV 2




Messieurs,

Ce samedi notre équipe réserve affrontait la lanterne rouge de son championnat : AXA. Malheureusement ce rapide résumé ne parlera point du sportif. En effet ce samedi 18 septembre tous les débats tournaient autour d'une improbable bévue administrative... Axa a gagné 5-0 sur tapis vert.



Pour sa douzième saison officielle, notre club a pour la première fois perdu pour n'avoir pu présenter ses licences à l'arbitre officiel dans les délais impartis. Les dessous du couac : Chaque samedi vos coachs s'assurent de la gestion administrative et logistique pour que nous puissions tous partager notre passion commune du ballon rond. En championnat nos entraîneurs de l'équipe 2 amènent le porte licences qu'ils laissent ensuite aux coachs de la 1 pour leur match. Les coachs se débrouillent ensuite pour se croiser dans la semaine afin que Jay et Ronan récupèrent ce porte licences. SAUF QUE samedi 11 octobre nous avions disputé deux matchs de coupe à deux endroits différents...


Jay avait pris ses dispositions en demandant à Bruno de récupérer les licences à son voisin et coach de l'équipe 1, Vince. Si notre girondin avait bien le porte licences, celui-ci ne contenait que celles des joueurs de l'équipe première et des non convoqués la semaine précédente...


En effet les licences des 14 joueurs de la 2 du samedi précédent n'avaient jamais été remises dans ce porte licences et traînaient donc dans notre siège social, Au Corner... Toute l'équipe dirigeante se joint à moi pour vous présenter nos plus sincères excuses. Nous ferons tout pour que cet énorme raté reste unique dans notre histoire.


Sachez que nous nous en voulons énormément et que nous avons tous fortement apprécié le très bon état d'esprit des licenciés convoqués en équipe réserve contre Axa.
Pour ce qui concerne le sportif et l'amical qui a finalement eu lieu, je laisse la plume aux acteurs concernés...


Enfin je vous remercie chaleureusement de l'ambiance que vous avez su mettre pour pousser vos camarades de l'équipe première. Durant plus d'une heure le Tremblay ressemblait plus au Chaudron ou à Bollaert qu'à un simple complexe sportif de banlieue!


Votre dévoué président

Aucun commentaire:

Publier un commentaire