07 décembre 2014

Résumé NTV - Comatec par Coach Gwen

Score 2-0 (2-0) - Valantin (Sampaio) ; Nemdil (Sampaio)

Si vous voulez des notes, des anecdotes ou des traits d'humour plus ou moins bien sentis passez votre chemin. Je vais juste profiter de cette tribune qui m'est offerte pour saluer les 12 joueurs qui ont permis à la NTV de décrocher sa 7ème victoire de la saison et ainsi rejoindre ELM en tête du championnat.

En 90', la NTV a su réunir toutes les qualités requises pour aller chercher un résultat et le conserver.
La réussite est collective aucun joueur n'est à mettre en avant plus qu'un autre.

La composition

                    Benjamin
Olivier M - Youss - Lyes - Romain
            Hakim (cap) - Azdin
       Djeloul - Michael - Antoine
                      Steven

Merci à chacun d'entre vous d'avoir su vous mettre au service du collectif.
La saison est encore longue mais souvenez-vous de ce 6 décembre où bon nombre d'entre vous se sont retrouvés à des postes auxquels il y a encore qqs semaines ils ne se prédestinaient pas du tout et pourtant nos adversaires n'y ont vu que du feu.

Les faits

Deux mi-temps, chacune d'elle assez aboutie mais dans des domaines relativement différents pour ne pas dire opposés
La première, malgré un terrain très difficile, quasi exclusivement animée par les velléités offensives de la NTV. Je laisse le soin à Vincent vous faire part des couleurs, formes et motifs qu'il a vus.
Les bonnes intentions Ntvéenne ont été concrétisées par deux forts jolis buts :

1er but : une reprise d'Antoine à la réception d'un coup-franc très tendu de Michael (oui j'adore vous appelez par vos prénoms de baptême et non vos sobriquets de pré pubères). Chapeau Antoine, le geste était très difficile à réaliser (imaginez Richard à la place). 6ème passe décisive de Michael. Y a pas à dire tu pèses garçon...

2nd but : une frappe enroulée limite extérieure surface de Djeloul (Michael serait encore une fois à la passe décisive). Qu'est ce qui m'a pris d'intéresser les frappes de loin. En tout cas je t'en dois un double (Romain je ne t'oublie pas...je régalerai à l'occasion de l'AG de mi-saison).

La seconde mi-temps bien plus laborieuse a été un combat de tous les instants où le ballon nous fuyait mais où aucun joueur ne s'est caché au moment de disputer les duels. Au final, Benjamin a été très peu inquiété tant les 10 devant lui ont fait en sorte d'annihiler les offensives adverses.

Quelques dingueries en vrac :

 L'atelier jonglage façon Seaworld de Benjamin
 La satanée prière en mode catho de Youss après un repli défensif un peu mou de la part de ses coéquipiers.
 La maniaquerie de Steven qui même lorsqu'un ballon ne demande qu'à être taclé pour rentrer, Herr (monsieur en allemand pour les feignasses d'hispanophone...) refuse de souiller sa liquette.
 La 847ème tentative de viol sur Antoine dénoncée avec son accoutumée véhémence par la victime.
 Le petit kiff de Vincent qui m'a mis devant le fait accompli en prenant l'indéfinissable poste d'électron libre pour les 3 dernières minutes.
 La minute harcèlement moral de Djeloul qui a fait craquer Azdin se rendant coupable d'une passe 3637 à l'adversaire
 L'incroyable petit pont Matrix d'Azdin exécuté avec la lenteur d'un camé en pleine descente
 La bouée de Miki qui aura éternellement 5" d'avance sur lui. Vincent me soutient pourtant mordicus qu'il aurait "fondu".
 L'exubérance toute en retenue de notre capitaine Hakim qui nous a fait l'honneur de commettre qqs fautes d'anti-jeu.
 Le match sans jaune de Lyes à un poste où il est pourtant fortement exposé. David n'a pas caché sa déception depuis les tribunes.
 L'interprétation au diapason des deux gendres idéaux. Romain et Olivier M, on serait au pays des Pachtounes j'aurais déjà marié ma fille à l'un de vous deux.
 Le fameux combo montée en mode dragster et redescente en mode dépressif d'Olivier S. T'as intéret à être présent contre Eiffage si tu veux qu'on te fasse évoluer à un poste offensif en guise de Prozac.

Merci aux gars de la 2 d'être restés encourager les potes et bravo pour votre résultat contre les leaders.

Petite pensée à tous les absents du jour. Messieurs on compte sur vous.

Message à tous : venez nombreux aux entrainements

Aucun commentaire:

Publier un commentaire