08 avril 2015

Résumé Communaux Maisons Alfort 2 / NTV 2 par Tim

Ce samedi, les joueurs de l’équipe réserve avaient rendez vous au Stade Auguste Delaune ! Non, pas le Stade Auguste Delaune de Reims, mais celui de Maisons-Alfort (avec un S à Maisons, sinon ton GPS, il ne trouve pas…).
Nous jouions contre les communaux. Tu sais, cette équipe où tu passes l’avant, le pendant, et l’après match à te demander c’est quoi au fait leur taf les mecs ? « Tu fais quoi dans la vie ? Je suis communal, et toi ? ».

Bref, passons, et parlons de choses sérieuses. On avait un entraîneur étranger sur le banc qui n’était pas Portugais, ça se fête. Merci à Bruno d’avoir pris son temps et son énergie pour essayer de coacher des mecs claqués.
Aidé par Mowgli, les mecs se sont fait un kif et proposent un 4-2-3-1. Genre la grande équipe de France.

Le kif n’a pas duré longtemps, puisqu’il fallut mettre Alassane dans les buts. Il finira sur une civière. Quand on dit « claqués », on ne pense pas forcément au claquage… sauf Alassane qui prend les choses au propre comme au figuré.

En défense, ou en défonce plutôt, on retrouve Karim à gauche (si si, puisqu’on vous dit qu’il était là), David et Jonathan JE et Philou dans l’axe, et Tim à droite.
Au milieu, c’est du gruyère, du moelleux, du bien tendre comme on l’aime, celui qui aime se faire perforer pendant 90 minutes, avec Patou, Julien Pouget (39 ans, le Andrea Pirlo de l’équipe… enfin Adrien Pirlot conviendrait mieux). Aurélien était présent aussi, ça fait toujours plaisir d’avoir de ces nouvelles, lui qui, comme beaucoup, ne vient plus pour jouer au foot. Pour animer tout ce petit monde, Olive et Geoff étaient là, motivés comme jamais pour envoyer des balles de buts à Rachid. On a vu la motivation, on n’a pas vu les balles de but. Dommage.

Sur le banc, du lourd, avec Olivier S et Sofiane B et un porte bidon 6 bouteilles. Les deux sont rentrés à la mi-temps pour mettre un peu d’ambiance.

Face à un adversaire redouté et un vent redoutable, inutile de vous dire qu’on en a chié comme jamais. Surtout en première mi-temps. On se les gelait, et ce petit crachin qui arriva à la 20ème minute finira par nous achever.
Et pourtant, la NTV a essayé de bien jouer, de faire tourner le ballon, de bien ressortir de derrière. Ce n’était pas si mal. Mais un premier but à la vingtième minute et un autre avant la mi-temps n’ont pas aidé.

En deuxième période, avec le vent, sans Tim ni Geoff partis sur le banc, on se dit que ce peut être un autre match…

…À 3-0, puis 4-0, on se rend compte qu’on se dit quand même un certain nombre de conneries.

C’est dommage car le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match. Certes, l’adversaire était sérieux, ça jouait vraiment bien au foot et ils ont fait leur match. Mais avec un peu plus de réussite, de meilleures conditions, le score aurait pu être bien plus serré.

En fin de rencontre, les joueurs sans short que nous sommes (je propose qu’on joue directement en slip la prochaine fois) sauvent l’honneur sur un beau mouvement orchestré par Sofiane B et conclu par Olivier S.
En fin de rencontre, Alassane détruit l’honneur qui lui restait en se blessant tout seul, on ne sait toujours pas comment.

On attend toujours la rentrée de Stouff. On a vu un petit gars lui ressembler, avec une capuche, courir soigner Alassane (sans la pharma…), mais pas de trace du joueur de foot.

La 3ème mi-temps fut d’une toute autre facture. Avec 37 bières à 6, la NTV a infligé une sévère déroute à nouveau à son adversaire du jour (dont on ne sait toujours pas ce qu’ils peuvent bien foutre de leurs journées de boulot…). Dans le championnat parallèle des buveurs de bières, la New Team est toujours très nettement en tête, surclassant de très loin tous ses adversaires. Un championnat où Stouff domine le classement des buteurs et des passeurs.

Best regards

1 commentaire:

  1. j'aime bien ta prose Tim , merci pour ces 5 minutes de divertissement litteraire

    RépondreSupprimer

Powered By Blogger