17 mai 2016

Résumé NTVAC - APSAP CHI Créteil ==> En route pour la finale de la coupe de VDM !

14 mai, 13h30, tous les joueurs arrivent au vestiaire. On apprend alors que le match est à 15h, Vinz’ nous propose d’en profiter pour s’échauffer comme un club qui évolue en Ligue 1….nous sommes tous ravis.

L’objectif du jour est bien entendu la victoire et seule la victoire, le discours du coach est clair, le silence et la concentration sont au rendez-vous, j’entends dans l’oreillette que Youss essaie quand même à 3000 km de là d’envoyer des SMS à chaque joueur pour nous perturber mais il n’en est rien. Même les futurs recrues Ntvéenne sont très concentrées (on pense à Lucas et Alassane).

14h : on part à l’échauffement, on découvre un temps très agréable, des conditions idéales pour jouer au foot. Kémo tente de déséquilibrer Lucas mais c’est sans compter sur l’intelligence précoce de notre future recrue âgé de 5 ans, qui ne se laisse pas avoir…..on sent que l’aprem va être difficile pour notre numéro 9.
14h30 : on est déjà prêts, après une passe à 10, une conservation de balle et un échauffement musculaire. Tjs pas le moindre adversaire à l’horizon. Les supporters sont venus nombreux, ça fait chaud au cœur.

15h : les arbitres arrivent sur le terrain avec nos adversaires. 
15h00 – 20 secondes de jeu : chauds bouillants dès le coup d’envoi donné par l’adversaire, on récupère la balle au milieu, transmission à Kémo dans le rond central, qui, passablement énervé de n’avoir pu dribbler le fiston Pinto, s’en va accélérer, passer 1 adversaire par un crochet, un autre d’un double contact, continue à percuter à l’entrée de la surface, déborde de nouveau 2 adversaires tel Eden Hazard dans ses œuvres, centre en retrait pour Rich qui tant bien que mal a essayé de suivre notre numéro 5 du jour pour reprendre plat du pied gauche. 1-0.

On comprend très vite que le match serait à sens unique. Flèche, ne s’étant pas entraîné depuis 2 mois, s’était attiré des gros doutes de son coach dans le vestiaire…et bien, il peut dormir tranquille, il ne touchera que 2 ballons au pied dans l’aprem le pauvre, n’effectuant pas les 6 mètres lui-même. Les adversaires avaient quant à eux choisi leur cible. Le festival du début de match de notre n°5 n’a guère plus, et il se fait faucher à chaque fois qu’il touche la balle….l’équipe médicale est aux soins.

Le match se poursuit, de nombreuses occasions pour la NTV qui reste sur une dynamique très positive depuis le début de l’année 2016,  applique bien les consignes, jeu au sol, rapide, mouvements, l’adversaire est complètement asphyxié, de multiples occasions de frappes et de face à face se présentent, avec un petit manque d’efficacité. Néanmoins, il ne faut pas tarder pour voir le second but à la demi heure de jeu, après un débordement de Roro côté droit, un centre en retrait pour Cédric, qui, contrairement à ses coéquipiers, est quant à lui d’une efficacité effroyable. 2-0.

5 minutes plus tard, c’est sur une touche rapidement jouée par Nico que Richard s’en va côté droit repique d’un crochet et frappe du gauche qui fait mouche. Mi temps 3-0.

Tjs concentré, la NTV repart de plus belle, les adversaires persistent à jouer le hors jeu à la ligne médiane de manière statique, ce qui permet de multiplier les percées. Kémo d’un subtile touché de balle lance Roro qui se retrouve complètement seul en face à face avec le gardien adverse, et choisi d’attendre et de décaler Soso, nouvel entrant, qui marque dans le but vide. 4-0.

La NTV a tjs la main sur la balle, joue posément, les adversaires sont totalement à la rue, les occasions s’enchaînent même avec le turn over effectué au bord du terrain, Benoît a plusieurs occasions, Kémo aussi mais ils butent tous deux sur le gardien.
Stouff a fait son entrée à la 60ème, et stupéfaction générale lorsque Vinz’ décide de le ressortir à peine 10 minutes plus tard…. Mais il n’en est rien. C’est tout simplement ce dernier qui a frôlé le souffle au cœur sur sa première (et donc dernière) tentative de débordement qui a demandé sa sortie.  Rassurez-vous, il va beaucoup mieux !

73ème minute : Sur un nouveau débordement côté droit de Nico,  Kémo est lancé en profondeur et se fait tacler par derrière avant qu’il puisse frapper au but (on vous passe les noms d’oiseaux qui ont suivi – notre attaquant ne restera pas dans le cœur de nos adversaires). Pénalty transformé par ses propres soins. 5-0.

75ème minute : à peine l’engagement effectué, Benoît envoie un ballon au centre du terrain à Roro, qui gagne son duel de la tête en lançant la balle en direction du but, qui se transforme en une auto passe décisive puisqu’il prend toute la défense adverse de vitesse et va fusiller le gardien d’une frappe en pleine lucarne. 6-0

Conclusion : un adversaire limité mais respecté, des consignes écoutées et appliquées, une finale à jouer le 4 juin contre Communaux

Les notes :

Flèche (6) : le pauvre Benj, il n’a rien eu à se mettre sous la dent, il a tout de même participé à faire tourner la balle et a relancé court autant que possible. Il a pu profiter du soleil.

Viking (6) : ça fait plaisir de le revoir sur un terrain, sa gnac et son sérieux ont fait mouche. Très solide défensivement, il a tenté d’apporter le soutien à son ailier tout au long du match. On a hâte de le revoir plus souvent.

Titi (6) : Tjs impeccable et infranchissable dans les duels, il s’est attaché à ses tâches défensives avec brio. Titulaire en défense centrale ou sur un côté, rien à redire sur ses prestations de haute volée.

Raf (7) : Très propre et sobre, il est d’une utilité très intéressante à la relance, que ce soit pour faire tourner latéralement ou pour allonger, il est d’une précision infaillible. Il a jailli plusieurs fois dans les pieds adverses. Match complet, même si l’adversité n’était pas non plus extraordinaire.

Nico (4) : N’a quasiment rien eu à faire défensivement. A essayé d’apporter offensivement avec beaucoup de tentatives mais beaucoup d’échecs, comme sur cette longue balle de Raf qui passera au foot en folie, ou ce raté face au gardien sur un centre millimétré de Cédric qui se demande encore pourquoi il n’a pas frappé (on le comprend).

Dave (6) : De retour au milieu en sentinelle, Dav a coupé toute tentative adverse. Efficace à la relance, il était le premier relai à écarter le jeu.

Roro (8) : on aime ce Roro plein d’énergie débordante, buteur, passeur, provocateur. 1 but, 2 passe dé (voire 3 si sa tête pour lui-même compte pour une passe dé), les stats parlent d’eux même. Pour un ailier, on ne peut pas demander plus. On oubliera ce face à face raté ;). L’homme du match avec son compère à droite

Hakim (6) : Dans un rôle de relayeur, Hakim soit disant « souffrant » a montré de belles dispositions grâce à sa disponibilité et son jeu à une touche de balle.

Kémo (6) : un début de match tonitruant, comme pour montrer la voie de la finale à ses coéquipiers, un coup de rein incroyable qui a lancé le match dès la 1ère minute. Cela a été plus difficile ensuite car il s’est fait chahuter et massacrer par chacun de ses adversaires à chaque prise de balle. Buteur sur pénalty et donc passeur, il finit avec de bonnes stats, même si il aurait pu corser l’addition à plusieurs reprises.

Cédric (8) : l’autre homme du match, a tout simplement dynamité le jeu de son équipe et ses adversaires. Très présent, tjs juste techniquement, disponible, buteur, on aimerait l’avoir tous les WE avec nous.

Richard (6,5) : Buteur dès la première minute de jeu grâce au festival de Kémo, Rich a fait état de son talent sur le troisième but qu’il ne doit qu’à lui-même. Tjs un point d’appui redoutable, il a démontré toute sa rage et son envie. Aurait pu (dû) lui aussi corser l’addition beaucoup plus vite, les pigeons n’en demandant pas tant !

Les remplaçants :

Soso (7) : dès son entrée, le capitaine s’est imposé au milieu en récupérant bons nombres de ballons et en écartant le jeu. Comme d’habitude, très solide.

Benoît (5,5) : Disponible dès son entrée, aidé par une équipe adverse aux abois, Benoît s’est procuré 2 face à face non conclus. Ce sera pour la prochaine !

Stouff (6) : Notre stouffy national fêtait sa première sélection en équipe première de l’année. Entré sous les vivas du public, il s’est appliqué à jouer simple. N’a perdu aucun ballon, mais la première demi accélération a eu raison de lui. Un 6 pour les 10 minutes jouées.

Le 12ème homme (10) : Merci à tous les spectateurs venus nous encourager, de la famille Bavarin, en
passant par Ju, Alass, Gwen et tous les autres.
Un merci particulier à notre Président, toujours présent, et qui a filmé des bouts de notre victoire.

Le rdv est pris pour, on l’espère, obtenir le second trophée de l’histoire de la NTV !

PS : A noter que les sélectionnés du jour sont automatiquement convoqués pour la finale, la concurrence sera donc rude. J’entends dans l’oreillette que Kémo et Cédric sont absents  le 4 juin, et qu’ils ont expressément demandé au coach de ne pas laisser leur place ni à Youss, ni au poundé (les raisons sont encore floues à ce stade). Tous les autres Praguiens, placez-vous, 2 places à prendre !


5 commentaires:

  1. Good job Nico! T es dur avec toi, t as quand meme envoyé Rhino de Tortue Ninja au tapis!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec Soso, t'es très dur avec toi.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec Soso, t'es très dur avec toi.

    RépondreSupprimer
  4. Ahah très bon Soso ;)
    Je ne suis pas dur, y'a vraiment mieux à faire ;)
    La bise
    Nico

    RépondreSupprimer
  5. PS: je précise bien entendu que la dernière phrase est une blague, évidement que tout joueur peut être convoqué pour la finale ;)
    Nico

    RépondreSupprimer