05 mai 2017

Résumé NTV 2 1 - 4 Rectorat 2 by John

La NTV2, 4ème avec 39 points, recevait Rectorat paris 2, 7ème avec 28 points, au Parc du Tremblay.
Gros match en perspective contre cet adversaire contre qui nous jouons tjs des matchs physique et mental.

Dans les vestiaires, l'animation est essentiellement réalisée par le coach adverse... on sent un relâchement lorsqu'il a déclaré avoir un effectif restrinct pour ce match (9 joueurs dont lui sur le terrain).

On se dit que la victoire est déjà assurée et on repense a la victoire contre Mondor ; et qu'il faudrait mettre un maximum de but pour se venger de l'état d'esprit de cet adversaire au match aller.

La compo tombe :

Fleche

Ben John Karim Flo

Ju P Chris Fao 

Hakim

Oliv’ E Stouffy

Remplaçant : Amadou, Bruno
Arbitre de touche : Dave

L’échauffement animé par Rémy, le grand petit frère d'Olivier E, est très sérieux.
Les 2 équipes entrent sur le terrain avec l’arbitre et une équipe de rectorat à 10 joueurs (coach sur le banc et 3 autres joueurs venu de je ne sais où en train de se préparer).

On peut se poser des questions. Contrôle d'identité ou pas ?

Le match démarre sur un faux rythme imposé par les visiteurs, qui sera malheureusement de mal en pis jusqu'à la fin du match, l'adversaire cherchant par toutes les manoeuvres à casser le jeu ntveen.
Apres quelques actions de la NTV, Rectorat se procure un CF dangereux en entrée de surface.
Le mur est bien placé. Le tireur but dans un 1er temps au milieu du mur, puis tente une nouvelle frappe au même endroit et marque. Le mur n'était pas portugais... NTV 0 - 1 Visiteurs.

La NTV tente de pousser mais n'arrive pas à concrétiser ses nombreuses occasions.
Les visiteurs cassent de plus en plus le rythme du match.
10 sec, puis rapidement 40 à 50 sec pour dégager un 6 mètres ou CF. Bref quelqu'un s'endormait sur pause à chaque faute ou sortie de jeu. Insupportable.

Et cela portera ses fruits, puisque sur un contre rapide, l'adversaire déborde et centre parfaitement au second poteau pour l'attaquant qui n'a plus qu'à ajuster la balle de la tête. Voilà la NTV menée 2 à 0.

L'adversaire à bien compris qu'en 2 attaques et 100% de réussite, n'avait plus qu'à combattre mentalement. Pour cela l'adversaire arrivera à sortir de leur match 2-3 joueurs Ntveen excéder par les abus des temps morts et le fautes malsaines.

Le jeu des visiteurs est simple et bourrain à la fois, mais ça marche.

Le 11ème joueur finira par rentrer.
Rien de particulier ne se passera jusqu'à la mi temps.
Force est de constater qu'à 11 contre 10, la NTV n'a pas réussi à faire son jeu. Il est vrai qu'un certains nombre de joueurs ne s'est pas régulièrement entraîné ces dernières semaines.

En tout état de cause, le discours du coach est juste et efficace.
La NTV redémarre en trombe la 2eme période et conserve la balle pendant les 15 premières minutes en proposant de bonnes combinaisons.

Jusqu'à ce que sur une récupération en surface ntvenne, la balle ressort proprement sur Fao, qui contrôle et lance Olivier E en profondeur suivi d'une course d'antilopes. Olivier arrive le 1er sur le ballon à l'angle de la surface, juste avant le gardien, et pousse le ballon au fond.

NTV 1 - 2 Visiteurs
Bravo les gars. Et là on se dit on va les massacrer au regard du nouveau visage que l'on présente depuis le retour des vestiaires.
En fait, il n'en sera rien. Les visiteurs joueront sur leurs qualités : cassage de rythme, cassage de joueurs, attaques mentales (mots courtois) et contre attaque incisive.

Sur un contre anodin, un attaquant visiteur est lancé depuis son camps, arrive en entrée de surface NTVenne et prend le ballon avant notre défenseur et gardien.
But.
NTV 1 - 3 Visiteurs

La fin de match ne sera pas en réussite pour la NTV qui prendra un 4eme but quelques minutes après.
La NTV pousse et s’offre de nombreux centres dangereux et autres situations mais bute sur le poteau, la barre, le gardien ou à côté.
Score final : NTV 1 - 4 Visiteurs

1 commentaire:

  1. Merci Johnny pour le résumé !
    Difficile cette défaite à lire, donc j'imagine que ce fut encore pire sur le terrain.
    Ils nous font le coup tous les ans Rectorat, j'espère que ça va s'arrêter un jour...

    Nico

    RépondreSupprimer