12 novembre 2018

Résumé NTV 1 - SCPO by Nico

Quand on a touché le fonds, on ne peut que remonter...

Temps super agréable ce samedi 10 novembre (vent, pluie diluvienne…) pour continuer dans la lignée de la cascade de blessures et de forfaits des dernières semaines.
Les 14 courageux du jour viennent encourager leurs copains de la 2 en démonstration contre les adversaires du jour (score final 4-1) en développant un jeu alléchant, de bonne augure avec le coup d’envoi de l’équipe première.

Tous les coachs et Seb sont présents samedi pour assister à ce gros match contre un des prétendants à la montée. Ils nous concoctent une compo inédite en 4-2-3-1 avec Cédric en 6 et Dave à gauche.





On sait tous ce qu’on doit produire aujourd’hui pour l’emporter, de l’envie, du ballon et de la rage.
Après un échauffement mené par Logan, le match débute avec un premier 1/4 d'heure équilibré et même plutôt à notre avantage.

Malheureusement, sur une sortie de ballon propre, Mowgly qui n’avait plus pris un adversaire de vitesse de la sorte depuis au moins 5 ans, se lance dans une chevauchée folle côté gauche, et se fait littéralement faucher par la deuxième lame aux abords de la surface. Il doit céder sa place, blessé, à Sofiane dès les premières minutes de jeu, l’adversaire prenant comme d’habitude dans le monde amateur, un « simple » carton jaune qui handicape notre équipe. Un Mowgly qui avait déjà débordé quelques minutes plus tôt et qui était il faut dire de retour à son meilleur niveau et très en jambes. Il rejoint donc la longue liste de blessés.

2ème coup dur, à la 20ème min de jeu, on perd 1-0 sur un but « classique » à la NTV avec un long ballon dans la surface, une mésentente avec le gardien et hop un but pourri.

Ça a le mérite d’essayer (je dirais comme d’habitude) de réagir timidement, quelques actions au sol se mettent en place. Sur l’une d’entre elles, Sofiane est lancé plein axe dans la surface et se retrouve devant le gardien et malheureusement lui tire dessus.
Le jeu se neutralise en cette fin de période, on rentre aux vestiaires la tête dans les chaussettes.

On tente de se remobiliser, on appelle à une révolte, Oliv’ fait remarquer (à juste titre) qu’entre les intentions d’avant match et ce qu’on montre sur le terrain, c’est diamétralement opposé.

Le jeu repart avec de meilleures intentions, la NTV domine les débats pendant 10 grosses minutes enchaînant de bons mouvements, les corners affluent.
Côté gauche, sur un centre de Momo, Sofiane s’arrache au deuxième poteau pour mettre sa jambe devant la ligne de but. Le ballon prend de la hauteur et vient heurter l’équerre. Poisse.

SCPO gère ces 15/20 min en laissant passer l’orage et va inscrire un deuxième but magnifique d’une reprise de volée de 25 mètres pleine lucarne, sur un renvoi contré.
Le coup de massue est terrible pour la NTV, il ne se passera plus rien à part quelques occasions suite à des corners mais le gardien semblait attirer tous les ballons même dans les pires cafouillages. Sur sa seule mauvaise sortie mal appréciée, Sofiane a le loisir de tirer excentré côté droit dans le but vide mais croise trop sa frappe.

A 2 minutes de la fin, sur un contre SCPO ajoute un 3ème but qui n’aurait pas eu lieu si Momo revenu défendre et qui allait intercepter la dernière passe ne s’arrêta pas net sur un appui (contracture / élongation cuisse). Poisse bis.

3-0, fin du match.

Un grand merci à tout l’encadrement du club,
- du Président pour la buvette / orange / bananes
- aux 4 coachs pour leurs encouragements et leur temps
- à Seb pour l’aide à la logistique
- à tous les joueurs de la réserve restés nous encourager sous la pluie pendant 90 minutes
- à Cédric Tutu pour la touche en 2 (mec, vérifie la météo la prochaine fois !!!!) en espérant te revoir rapidement sur les terrains
- aux blessés de l’équipe première qui soutiennent leur équipe et viennent nous voir le WE, Titi la semaine passée et Mehdi / Oliv’ M ce week end

Analyse personnelle n’engageant que moi :

Il y aura évidement 14 analyses différentes des 14 joueurs ce samedi pour tenter d'expliquer ce qui ne va pas. J'en profite donc pour livrer la mienne (qui évidement n'est pas la seule mais quitte à faire un résumé, allons jusqu'au bout de l'impression que j'ai)

Pour synthétiser les maux de l’équipe, c’est « simple », le ballon brûle nos pieds. C’est un peu le cas déjà depuis le début de saison, à part 20 minutes quasi parfaites contre Rectorat à tout niveau (jeu, envie, grinta, jeu au sol), le jeu de la NTV a disparu en ce début d’année. Et le pire, c’est qu’on a un terrain pour produire notre jeu mais il n’en est rien.

Peu de mouvements sur le terrain, on ne veut pas du ballon car on est pas en confiance, on rate des contrôles simples, des passes simples, et on finit par déjouer et balancer des ballons devant, à l’opposé de nos valeurs.
Résultat, les longs ballons devant sont casse pipes, on les perd, on subit les attaques adverses, on fait des fautes inutiles, on prend des buts « casquettes ».

Alors évidement on pourra tjs critiquer des choix, des tactiques, des entraînements….le fait est que ce sont aux joueurs de se dépouiller en premier lieu sur le terrain. 
Pour avoir vécu personnellement une saison difficile il y a 2 ans avec vous tous (c’est quasi la même équipe), je sais qu’il ne faut surtout pas sombrer dans cette peur de jouer et de demander le ballon.

Soutenons-nous les uns les autres. Encourageons-nous. Ne refusons pas notre jeu.
Jouons. Peu importe si on perd des ballons en jouant. Ça fait partie des risques de jouer.

Samedi, les seuls moments où on fait 3 passes en une-deux ou en triangle, on se retrouve devant le but. Et les adversaires nous fauchent et empilent les cartons jaunes (orangés).
Jouons au ballon, jouons au sol, n’ayons pas peur. N’ayons pas peur de se faire tomber dessus si on rate qqch, ça n’arrivera pas. Ça ne devrait jamais arriver de toute façon mais ça n’arrivera pas. 

Dépouillons-nous mais en prenant du plaisir.
Question : qui a pris du plaisir sur les 2 derniers matchs ? Franchement ? je connais déjà la réponse….
Bref, un bon week end de m**** et un gros coup pris au moral.
Les solutions : une remise en question individuelle, une remise à plat collective, de l’entraînement pour reprendre confiance avec le ballon.

Remobilisons nous, venons nous entraîner (spécifiquement le lundi pour le grand terrain) et discutons ensemble pour éviter les frustrations individuelles. Faut qu'on remette tous ensemble les choses à plat et surtout nous parler de ce qui va pas. Ensemble, on y arrivera. Il ne faut pas laisser des frustrations individuelles, des non-dit.

Rdv ce soir les gars, soyons présents. Discutons. Repartons. Jouons.

Forza NTV !

1 commentaire:

  1. Merci pour le résumé Nico. Dommage que les résultats ne suivent pas car le groupe est bon. L'état d'esprit fera la diff les gars. La 2 continuera à vous supporter ne vous en faites pas ��

    Raf

    RépondreSupprimer