18 mars 2019

Résumé ASPTT Evry 1 - NTV 1 by Tutu


Les conditions et l’ambiance à la veille de ce match sont particulières. L’avenir du club est dans les têtes. La présence aux entraînements est faible. Les derniers résultats, avec notamment les éliminations en coupe, sont encore dans les mémoires. Et pour couronner le tout, l’effectif prévu, déjà non suffisant, s’est vu amputé de désistements de dernière minute..

Et pourtant ! Ce match avait toutes les raisons de nous motiver. Evry est (était) notre concurrent direct. En cas de victoire, on leur passait devant à une pas si mauvaise 4ème place. On joue sur un beau synthétique et le temps est au rendez-vous malgré un vent fort finalement pas si gênant.

Niveau effectif, notre point faible c’est surtout l’absence de banc. A part ça, l’équipe tient la route.
Un Morel surmotivé pour sa reprise depuis sa blessure occupe les buts. Devant, le serein Mike épaulé par le capitaine du jour Rich, toujours plein d’envie. A gauche, un Titi solide et à droite un Tutu qui retrouve un poste de latéral après une série de match en central en réserve.

En sentinelle, Mouthar, toujours bien placé. A ses côtés, Mouss et Lyes pour la projection offensive. En offensif gauche, un Cédric motivé et porté vers l’avant tandis qu’à droite, un Seb qui a énormément couru pour aider aux tâches défensives.

Devant, un So dans un jeu en pivot face à un défenseur « à l’ancienne ».




Les consignes sont de jouer en bloc, de redoubler les passes et de prendre du plaisir.
L’échauffement est bon (merci Rich) malgré une arrivée tardive de 3 de nos joueurs. Une petite conservation aurait été top mais on n’en a pas eu l’occasion.
Et on démarre la première mi-temps en suivant les consignes. On leur laisse le ballon mais on joue serré, on coulisse. Ils n’ont pas beaucoup d’espaces malgré des joueurs rapides.

Petit à petit, on parvient à construire, à avancer, à les faire douter. Quelques corner, des coups francs.. Mais leur dernier rempart, ne sera pas si facile à battre !
On rentre aux vestiaires sur un score vierge et clairement content de ce qu’on vient de faire.

Mais on sait que le plus dur est à venir : Sans remplaçants et avec un niveau de préparation physique moyen, c’est en deuxième mi-temps qu’on va devoir aller chercher nos forces au mental.
On démarre comme en première, plutôt bien mais on (je?) sent que les espaces s’agrandissent entre nous. Les adversaires sont motivés et nous pressent haut. On tient. Comme en première, on va forcément réussir à construire notre jeu.

Malheureusement, sur une passe pourtant simplissime de moi-même à Rich, mais trop précipitée, leur 9, idéalement placé pour l’occasion n’en demandait pas tant. Il se retrouve lancé, balle au pied à l’entrée de la surface. Malgré les retours de Rich et Mike, il fixe Morel avant d’ouvrir le score.

Ce but me fait terriblement mal mais pas à l’équipe qui me montre un soutient sans faille (ce qui n’est pas si courant dans le football). D’ailleurs, elle repart de l’avant.
Lancé sur son couloir gauche, Cédric accélère. Il me voit plonger à l’entrée de la surface côté opposé et centre. Trop court pour la reprendre, je parviens à obtenir un corner.
Ce dernier sera conclu par une frappe de Titi qui parvient à faire franchir la ligne à la balle !

1 partout. Merci merci les gars !

Le match reprend. Evry change des joueurs et nous, on souffre de plus en plus. Seb a des crampes et doit sortir quelques minutes.
Le 2ème but d’Evry vient d’un exploit individuel (de leur 9 si je me rappelle bien) qui parvient à se faufiler plein axe avant de lancer leur 7, très rapide qui part dans mon dos. Il arrive face à Morel et moi juste derrière. Je le touche (à peine ;-) ) mais il tombe. Penalty.

Alex plonge du bon côté mais ne peut rien faire.

2 à 1.

On continue de jouer. Rich est monté devant. On joue à 3 derrière. On tente des choses. Mais rien n’y fait. On ne reviendra pas et on prendra même un 3ème but.
On perd 3-1 mais je ne m’empêcher de dire qu’on a fait un sacré match compte tenu des conditions évoquées au début.

Personnellement, mis à part ma bourde, j’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai couru, j’étais mort à la fin et j’ai mal aux jambes aujourd’hui ! On a combiné, on s’est encouragé.
Il y a vraiment quelque chose dans ce club qui fait chaud au cœur.
Ce serait vraiment dommage de lâcher ça !

Rendez vous compte ! Pour un club « de potes » sans soutiens (ni ville, ni entreprise), on a 2 créneaux d’entraînement sur du synthétique, un créneau pour les matchs, des coachs, du matos, une formidable ambiance.
Il manque un poil plus de sérieux, synonyme de résultats et donc, de motivation pour tous !

Restons mobilisé jusqu’ à la dernière minute du dernier match !

Forza NTV !

1 commentaire:

  1. Merci Tutu pour le résumé ! Bravo pour ton enthousiasme, ça fait plaisir !
    Pour avoir vu la première mi temps, résultat surprenant, on avait la possession du jeu et nous sommes créés les meilleures occaz' :(

    Pour info et pour notre histoire, notre "entreprise" n'est autre que le bar des Pinto où de nombreuses soirées pour le moins arrosées se déroulaient régulièrement jusqu'à l'an passé. Malheureusement a sonné le temps de la retraite pour notre patron préféré...

    Nico

    RépondreSupprimer