21 mai 2019

Résumé NTVAC - Métro RER LA by La Mèche !

Samedi 10/05 - Temps mitigé - Parc du Tremblay, La Ntv accueille l'équipe de Métro L.A qui nous avait infligé une lourde défaite à l'aller.

12:15 - Personne
Tic tac tic tac tic tac....

12:30 - Raf arrive le premier et c'est le seul qui avait prévenu de son retard. Autant dire que l'après midis'annonce sous les meilleures auspices.

Les joueurs arrivent au compte goutte 

Il y a bien l'arbitre qui est vient nous mettre la pression sur un ton professoral :" Je veux la feuille de match 20 minutes avant le coup d'envoi qui sera donné à 13:15 précises".
Rictus des 5 joueurs dans le vestiaire.

Tic tac tic tac tic tac….

13: 05 - Toujours ni feuille de match ni maillots. L'arbitre devra revoir ses exigences à la baisse. Jusqu'ici tout va bien…

13:07 - 100 % de l'effectif avec un gros contingent d'anciens, les sourires naissent sur les visages. Flo, Fao, Raph, Hakim, Ben, Taupe, Stouffy, Durmisi, Mowgly, Lyes S, Alessandro et Nono.

13:08 - Arrivée d' Alassane notre entraineur en chef en bon dernier. Jusqu'ici tout va bien…

On s'attarde pas sur tout ce qui concerne le placement, la tactique, tout va se faire à l'instinct comme à l'époque de la PH et cela semble convenir à tout le monde.

Avant le coup d'envoi , ça s'échauffe vaguement, ça parle de tout et de rien, de la déclaration d'impôts de Flo qui se gave chez TF1, dans la bonne humeur.

13:35 - Coup d'envoi et c 'est tout autre chose. Il règne une tension inhabituelle,  cris, engueulades , remontrances et passes approximatives.
Néanmoins, grâce aux montées tranchantes de Mowgly et celles plus brouillonnes d'Alessandro, on arrive à placer quelques actions intéressantes.

Au milieu, les combinaisons s'enchainent dans le trio portugais (Raph, Stouffy et Fao) et derrière c'est solide bizarrement ou pas parce qu'il faut le souligner, notre libéro en la personne de Lyes "Dalsim" Sadfi, annihile toutes les actions adverses à base de coup de genou dans la tête du stoppeur adversaire ( et Bimmm!) ou de gifle monumentale ( et encore Boumm!) sur l'attaquant et cela dans le plus grand des calmes. Obélix n'aurait pas mieux fait.

Côté vrai football, un débordement de Mowgs amène le premier but de Hakim avec une reprise de volée zidanesque ( trois rebonds quand même avant de finir sa course mollement au fond des filets).
Il a eu raison l'artiste de faire confiance à Hakim parce que les options qui se présentaient ne faisaient pas rêver non plus, entre un italien stressant au 1er poteau et un portugais pataud au point de penalty. L'option kabyle au 2nd poteau était la plus fiable.

Ce même Mowgs tentant à son tour une volée intéressante mais sans succès et surtout il se blessera et laissera sa place à Nono jouant avec un protège tibia.

Un 2ème but viendra égayer cette mi-temps. 
Un but  plutôt chanceux d'ailleurs de Raph. Ce dernier se prenant les pieds dans le terrain vint à la rencontre du ballon qui monta dans le ciel et de là, une bourrasque envoya le ballon en lucarne, et le tout de 40 mètres.
Il ira jouer au Loto le soir même, sans le même succès. 

La 2ème mi-temps sera meilleure mais sans véritable occasion. Notre jeu consistant à faire péter un câble aux adversaires, ce qui arrivera à 75 minutes quand le gardien adversaire abandonna complètement son rôle et permettant à Alessandro de marquer dans un but totalement vide.

Rien de plus après ça. Fin du match.

On retiendra aussi :
  • une simulation digne de l'Actors Studio ou de la Comedia del arte d'Alessandro. Lequel avouera quand même :" Je fais oune meillore simoulationne à Evry"
  • Fao et Ben qui ont renoué de nouveaux liens d'amitié 
  • Le craquage de Stouffy sur un carton jaune
Jusqu'ici tout va bien...jusqu'ici tout va bien...mais le plus important c'est qu'il n'y a pas eu de chute. On a gagné 3-0. Propre. Fin de l'histoire. Rideau. Bravo sur les artistes !

1 commentaire:

  1. Belle plume et belle conclusion pour les connaisseurs ;-)

    Flo

    RépondreSupprimer